photo Silver Stone

Son illustrissime Luminescence

Karl Silver Stone

Président

drapeau

Mandelsy

Le Royaume du Cheval

[Mandelsy libre] Compte-rendu de la conférence de Nuylnes

Publié le 14/09/2020

Mesdames, Messieurs,

J’ai été mandatée par l’assemblée des Maires de la conférence de Nuylnes pour vous faire un compte-rendu de cet évènement.

Contexte

Commençons par revenir sur les faits. Le 09 Août dernier, l’actuel dirigeant de la Mandelsy a décidé d’ouvrir auprès de l’OCGC une procédure pour quitter l’organisation. Il décide dans un même temps de laisser le choix aux Maires des communes de le rejoindre dans son entreprise ou de bâtir une Mandelsy alternative qui elle resterait dans l’OCGC. Selon Karl Silver Stone, la sortie de l’OCGC sera effective au 1er janvier 2021. Dans un même temps, la Mandelsy toute entière s’est retrouvée au centre de plusieurs feux : attentat de Larçay en Avril, attaques à la frontière Carnacko-mandelsienne, attaque maritime… La plupart des Maires s’étant réunis le weekend dernier partageaient aussi une inquiétude : celle que le pays affrontait un ennemi imperceptible et indéchiffrable mais insufflant peur et crainte dans la population.

Sachant cela, plusieurs Maire ont appelés ceux souhaitant construire un avenir fait de paix au sein de l’OCGC à se réunir. Ce fut chose faite lors de la conférence de Nuylnes qui s’est déroulée le weekend des 5 et 6 septembre derniers. Cette conférence est restée à huit-clos et l’assemblée des Maires a décidé de manière unanime d’attendre une semaine pour publier un communiqué. Pour porter ce communiqué, l’assemblée a nommé deux portes paroles : M. Augusus Floups, Maire de Nuylnes, et moi-même Justine de Salamille.

Comme je le disais précédemment, la conférence de Nuylnes a réunis les Maires désireux de poursuivre l’aventure océgéciennes, convaincus que l’avenir est dans l’union et la paix mondiale et non dans le repli sur soi et la guerre. 1017 Maires sur les 1683 que compte la Mandelsy ont participé à cette conférence qui s’est tenue dans le grand amphithéâtre du domaine des ducs de Nuylnes.

Première journée

La première journée a été marquée par de nombreuses interventions et discussion autour de l’avenir des différentes communes. Malgré des divergences certaines, les Maires ont actée tard dans la nuit du 5 au 6 septembre, le fait de créer une nation commune dont il conviendra de déterminer le fonctionnement à l’occasion d’une nouvelle réunion. La nouvelle réunion se déroulera à Larçay et sera présidée par les deux porte-parole.

Seconde journée

La seconde journée a débuté par la divulgation d’un enregistrement de Mme Izanok de Salamille toujours détenue par l’OCJ (malgré les annonces faites par l’organisation de la libérer). Cet enregistrement contenait divers informations sur ces conditions de détentions. Izanok de Salamille se voulant rassurante sur cet aspect. La seconde partie de la bande son, faisait le point sur certaines activités illicites se déroulant actuellement en Mandelsy. Nous avons décidé de ne pas les partager pour le moment car cela compliquerait le processus de construction d’un nouvel état Mandelsien et compromettrait certaines enquêtes en cours dans d'autres pays du monde GC.

En vous remerciant pour votre attention,

Justine de Salamille, porte parole de la Mandelsy Libre.

 

Réactions

  • Chef Stanislas Kolenkine

    Rodina · Direkor
    Le 14/09/2020 à 20:59:51

    C'est une grande tristesse de voir la Mandelsy être ainsi coupé en deux. Il faut que nous, les pays émergents nous unissons dans un effort commun, et ne pas céder au spectre de la dislocation. Surtout si cela est poussé par la peur.
    Dans tous les cas, la Rodina appel au dialogue, et que si séparation il y a, que la situation ne dégénère pas en guerre civile. Nous sommes près à apporter, si besoin est, méditation et aide.
    La Rodina est aussi prête à entretenir des relations avec les deux Mandelsy.

    Quand à la situation d'izanok de Salamille, la Rodina est aussi prête à aider à sa libération. Et apporte tous son soutiens à sa famille dans cette épreuve.

    Stanislas Kolenkine, Direktor de la Rodina

de 1 à 1 sur 1