Principauté du Bosphoros

Drapeau du pays n°36

Informations : 

Date de création :  le 16/12/2012

Dernière mise à jour :  le 27/04/2018 à 19:01:24

Nombre de villes : 4

Population urbaine  : 3 170 529 habitants

Population rurale  : 0 habitants

Population totale : 3 170 529 habitants

Régime : Monarchie constitutionnelle

Réalisé avec : 

situation du pays Principauté du Bosphoros

Situation : 

Capitale : Neapoli

Langues officielles : Grec

Monnaie : Drachme Bosphoraine

Diplomatie

 Constantin III

Constantin III

Dirigeant du pays :

Sa Majest

Prince R

Communiqués

Titre Date  
Voeux pour l'année 2013 Le 04/01/2013 à 22:20:55

de 1 à 1 sur 1

Présentation

Le Bosphoros est un des plus petit pays du monde GC, mais est aussi l'un des plus riche qui soit.

Liste des villes

  • Neapoli

    Dernière mise à jour : le 30/05/2013

    Population : 2 342 270 habitants

    Spécialité : Coeur

    Visiter
  • Manacori

    Dernière mise à jour : le 30/05/2013

    Population : 324 168 habitants

    Spécialité : Tourisme

    Visiter
  • Préfecture du Notia

    Dernière mise à jour : le 30/05/2013

    Population : 245 969 habitants

    Spécialité : Commerce frontalier, agriculture

    Visiter
  • Préfecture de l'Einai

    Dernière mise à jour : le 30/05/2013

    Population : 258 122 habitants

    Spécialité : Tourisme hivernal, agriculture

    Visiter

Géographie

Histoire

Le Bosphoros est riche d'une longue et incroyable histoire.

Préhistoire

Protohistoire 

Le Bosphoros a une histoire très longue et très riche.
Quelques sites paléolithiques ont été découverts dans le pays. Les traces de présence humaine les plus anciennes remontent à 700 000 av. J-C dans le Massif Bosphorain, situé à l’Est du pays, où plusieurs ossements humains ont été retrouvés, notamment près de Smolikas.. Par ailleurs, des traces plus récentes, datant de 40 000 av. J.-C. ont été retrouvées.
Dès le VIIe millénaire av. J.-C., on repère les prémices d’une révolution du néolithique déjà bien avancée : l’agriculture s’invente et se développe, les habitants se sédentarisent et commencent à élever des animaux.
Ils cultivaient déjà le blé et les vignes, et élevaient chèvres et moutons.

Civilisation Disyenne

De nombreuses traces d’une civilisation très puissante ont été retrouvées, datant du IIIe millénaire avant JC. Cette civilisation régnait vraisemblablement sur toute la côte ouest du pays, ainsi que sur la plaine centrale. Elle commerçait déjà avec royaumes alentours : Îles Cerbères, peuples nomades de Tamya, … La Civilisation disparait au cours de la fin du IIe millénaire av J-C.
Les connaissances sont cette civilisation sont encore assez pauvres, mais on peut déjà admirer quelques pièces archéologiques au Musée National de Neapoli.

Civilisation Voreienne

La civilisation est un peu plus récente que la civilisation Disyenne, mais elles ont probablement coexisté en partie. Cette civilisation est apparue au milieu du IIe millénaire av J-C, pour disparaître, vraisemblablement à case d’une éruption extrêmement meurtrière, vers -1200.
Civilisation Mikéenne
Au XVIe siècle av. J.-C. se développe la civilisation Mikéenne, caractérisée par des fortifications de grande taille entourant des cités situées en hauteur telles que les fondations de Smolikas, dont il reste encore aujourd'hui de nombreux vestiges.
À partir du IXe siècle av. J.-C., les hommes se regroupent en cités, qui deviennent petit à petit des royaumes indépendants, en perpétuelle guerre les uns contre les autres. [/spoiler]

Antiquité

Essoufflement des Mikéens

Les guerres entre les différents royaumes mikéens font rage, retardant considérablement le développement de la région.
A partir de – 500, ces royaumes s’épuisent : ils sont de plus en plus touchés par de grandes famines, des épidémies et par les guerres meurtrières.
Mais un royaume sort du lot : le Royaume de Neapoli, qui correspond à peu près aux frontières actuelles de la préfecture de la Capitale.
Menée par le Roi Nepos, une grande armée met à ses pieds tous les royaumes combattants. Le roi devient le seul maître de la région en -465.

Le Royaume du Bosphoros

Le roi Nepos décide de renommer son nouvel empire le Royaume du Bosphoros. C’est la première dénomination connue du Bosphoros en tant que tel.
Le roi entreprend de grandes réformes dans le pays. Il développe l’agriculture, l’artisanat, standardise les unités de poids et de mesure, réorganise la langue, l’ancien bosphorite,…
Il entreprend la construction de nombreuses fortification autour du pays ( correspondant à peu près aux frontières actuelles ).
Il meurt au sommet de sa gloire en -443, après 22 ans de règne dans son nouvel empire.
Ses descendent continuent son œuvre pendant les siècles suivants.
La capitale Neapoli est reconstruite après un terrible tremblement de terre en -398. C’est à cette époque qu’est construit le temple de Poséidon, au cœur de la Cité antique.
Le pays devient une des plus grandes puissances de la région. Le commerce avec les autres pays est extrêmement intense. On retrouve es traces de la monnaie bosphoraines jusqu’en en Euromed !

La Fin du Royaume

Les descendants du grand roi Nepos deviennent de plus en plus fainéants et profitent de leurs richesses plus qu'autres choses. Le peuple souffre et se révolte en -62, et renverse le pouvoir royal.
Ils fondent alors la première République de l’histoire de l’hummanité.

L’Ephémère République

La République est gouvernée par trois consuls, nommés par le Sénat.
Malgré que la République fût la volonté du peuple, celui-ci est déçu de ses actions.
La République est faible et est attaquée par les nations voisines.
Neapoli est mise à sac en -2. Le peuple gronde contre l’inaction du pouvoir qu’il a mis en pace.
Un jeune général, poussé par l’armée renverse le pouvoir républicain en 8 après J-C

L’Empire

Ce général, nommé Mios, règne sur son nouvel empire. De grandes réformes sont mises en place : militaires, civiles, religieuses, …
Le pays est au sommet de sa puissance durant son règne. Les empires voisins sont dominés. L a superficie de l’Empire Bosphorain est près de cinq fois supérieure à sa superficie actuelle.
L’empereur meurt en 48, après un règne de 40 ans.
Ses successeurs continuent son œuvre, mais sont rapidement rattrapé par la réalité. Les caisses sont vides, les attaques extérieures de plus en plus nombreuses.
L’empire perd petit à petit de sa taille. Neapoli est une nouvelle fois mise à sac en 210.
Des catastrophes naturelles s’acharnent sur l’empire : mauvaises récoltes, hivers rigoureux, tempêtes, … Des épidémies font rage. Même la famille impériale est touchée en 269.
L’année 342 sonne la fin pour l’Empire Bosphorain. Le peuple est envahit par des peuples du nord, qui prennent le contrôle des différentes régions du pays. La famille impériale est décimée, le peuple terrorisé. [/spoiler]

Economie

Balance totale des ressources

  • icone Budget

    0

  • icone Industrie

    0

  • icone Commerce

    0

  • icone Agriculture

    0

  • icone Tourisme

    0

  • icone Recherche

    0

  • icone Environnement

    0

  • icone Education

    0

Détail de la balance des ressources

Balance des ressources issues des villes du pays
  • icone Budget

    0

  • icone Industrie

    0

  • icone Commerce

    0

  • icone Agriculture

    0

  • icone Tourisme

    0

  • icone Recherche

    0

  • icone Environnement

    0

  • icone Education

    0

Balance des ressources issues de la carte
  • icone Budget

    0

  • icone Industrie

    0

  • icone Commerce

    0

  • icone Agriculture

    0

  • icone Tourisme

    0

  • icone Recherche

    0

  • icone Environnement

    0

  • icone Education

    0

 

Le Bosphoros est un riche pays.
visites

Visites

Ce pays n'a pas encore de visiteurs